We Will Punk You! | The Regrettes
1143
post-template-default,single,single-post,postid-1143,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-theme-ver-14.5,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive

The Regrettes

Version française :

L’équipe de We Will Punk You! a rencontré The Regrettes dans les coulisses du Supersonic, à Paris, quelques heures avant le début des concerts, pendant que les groupes dinaient avant de monter sur scène. Nous nous sommes posées avec Genessa Gariano, Sage Chavis, Maxx Morando et Lydia Night, de Los Angeles, pour en apprendre un peu plus à leur sujet et à propos de leurs projets.

WWPY! : Salut ! Vous aimez bien la nourriture française ?

Genessa Gariano : Oui, c’est merveilleux.

Sage Chavis : Oh oui, vous devez gouter un peu de ce fromage !

Lydia Night: Vous en voulez ? On en a plein.

WWPY! : Haha merci. Ça va aller.

Max Becker (SWMRS) : Vous êtes sûres ?

Sage Chavis : Ce fromage est vraiment super bon.

MB : Elles posent des bonnes questions ! Elles m’ont interviewé un peu plus tôt.

WWPY! : Merci Max ! Bon, on vous a découvert il y a deux jours, à Bruxelles, et du coup la première chose qu’on voudrait dire c’est qu’on est contentes que tu sois encore en vie (à Maxx, le batteur). On a appris après le concert que tu avais eu une réaction allergique ! Tu vas mieux ?

Maxx Morando : Ah oui ! Je suis allergique aux arachides. Et ouais… J’ai gonflé ! C’est pour ça que je suis en train de manger des céréales là… pendant que VOUS PROFITEZ BIEN DES BONNES CHOSES ! « Ce fromage est délicieux, huuuum !!! » Bref. Je me plains juste, ça en vaut même pas le coup. Désolé, c’est tout pour moi… Je m’appelle Maxx.

SC : Moi c’est Sage !

GG : Moi Genessa !

LN : Et moi c’est Lydia !

WWPY! : J’ai vu vos noms écrits sur le ticket du concert en Belgique et je me suis dis ‘Mon dieu leurs prénoms sont vraiment trop cool’ ! Vous êtes prêts à commencer ?

LN : Ohh, merci ! Oui.

WWPY! : Bon déjà je voulais dire aussi que c’était une super découverte ! Je n’avais jamais entendu parler du groupe avant de vous voir sur scène. Comment se passe la tournée jusque là ?

LN : Ça a été incroyable !

SC : Ouais, vraiment drôle !

LN : La meilleure tournée de tous les temps.

GG : SWMRS sont géniaux.

SC : Ouais, SWMRS.

WWPY! : C’est votre première fois en Europe, n’est-ce pas ?

GG : Oui.

MM : Ouais !

WWPY! : Qu’est-ce qui est différent d’un pays à un autre ?

LN : Tellement de choses ! La culture, déjà.

MM : Et la nourriture !

SC : La nourriture, évidemment.

GG : Le temps est froid. On habite à Los Angeles où il fait toujours chaud. Ici on peut mettre des sweats, et des vestes… et j’ai des cols roulés que je peux porter et c’est surement la première chose qui me rend heureuse tous les matins.

LN : Et le public est super différent aussi !

SC : Ils sont tellement plus drôles. Moins snob, et ils s’intéressent vraiment à la musique.

LN : Moins « trop cool pour toi ». Tout le monde ici veut juste s’éclater, et ils n’ont pas peur d’avoir l’air idiot en passant un bon moment.

WWPY! : Pas de jugement, juste une bonne ambiance ?

MM : Ouais voilà !

WWPY! : Vous pouvez nous en dire un peut plus sur The Regrettes, quelle est l’idée derrière le groupe ?

SC : Ok, donc, on s’est rencontré à l’école de musique quand on était super jeunes et on est devenus amis. On s’est un peu perdus de vue pendant un moment… Maxx, Genessa et moi on était dans un groupe ensemble ; et Lydia était dans un groupe avec une autre fille, puis elle est partie dans un autre projet donc Lydia nous a contacté, genre ;

LN : « Salut ! »

SC : ouais, « Salut, et si on jouait de la musique ! » et c’est ce qu’on a fait.. c’est juste arrivé comme ça.

GG : Je pense que, vu qu’on se connaissait tous déjà bien, c’était super facile de commencer à jouer ensemble et de travailler les uns avec les autres.

WWPY! : Super ! Cole [Becker, SWMRS] nous a dit à Bruxelles que vous étiez son groupe préféré du moment, c’est super cool. Comment vous en êtes venus à rencontrer SWMRS et à embarquer sur la tournée avec eux ?

LN : Aww! C’est notre groupe préféré aussi ! Haha. On se connaissait pas vraiment du tout en fait…

SC : Ouais, c’est juste arrivé comme ça ?

WWPY! : C’était juste un arrangement de management alors ?

LN : Ouais je crois ! (à Max) Max, tu sais comment ça s’est passé ?

MB : De quoi ?

LN : Comment on a atterri avec vous ?

MB : Ah, oui.

LN : Ben… dis nous ! Comment ?

MB : Ok, voilà le truc. En gros, on voulait un bon groupe, cool, jeune, mais aussi, honnêtement, on s’est dit ; ok, il y a pleins de super groupes très différents mais quel est LE groupe qui A) n’a jamais été en Europe, et B)… C’était assez facile de penser à The Regrettes parce que on voulait vraiment étaler la hype et rendre le tour un peu meilleur, vous savez pourquoi ?

LN : Ouais, prévisible.

MB : On a vraiment insisté sur le fait d’avoir de la représentation féminine sur la tournée.

GG : C’est tellement cool !

MB: Et donc voilà, c’est à peu près tout.. c’était notre condition et vous étiez partants alors voilà. C’est ça l’histoire.

SC : Eh bien merci ! Maintenant on est là !

WWPY! : J’allais justement dire que c’était super cool qu’ils aient choisi un groupe majoritairement composé de filles. Je voulais savoir du coup, comment vous avez évolué dans la scène, en tant que jeunes mais aussi en tant que femmes, et si vous aviez déjà eu affaire à des obstacles ou des difficultés ?

LN : Je pense que on a surtout rencontré des difficultés avec les mecs plus vieux, dans l’industrie plutôt, genre les gars du son et tout. Les vieux ingénieurs du son. Quand les gens écoutent notre musique et nous voient jouer, ils apprécient, mais avec les ingés parfois, ils imaginent immédiatement qu’on ne sait pas faire marcher notre matériel, ou pensent qu’on va être chiantes… mais franchement on a eu tellement d’interviews négatives qui étaient seulement concentrées sur notre âge et notre genre, et bah…

WWPY! : Il n’y a pas que ça qui vous définit, n’est-ce pas ?

LN : Ouais voilà, exactement ! C’est pas l’essentiel. Il y a beaucoup plus que juste ça.

GG : Moi personnellement, j’ai ressenti pas mal de discrimination à propos de mon genre quand j’étais plus jeune, quand j’ai commencé je pense. A l’école de musique, et je suis sûre que Sage a ressenti ces choses là aussi, parce que il y avait un peu de filles qui faisaient de la guitare, mais c’était surtout des chanteuses, et en tant que guitariste, je n’avais jamais de solos, je n’avais pas toute l’attention qu’on donnait aux garçons et je devais toujours poursuivre ce qu’ils faisaient et ça m’a fait me sentir super mal. Comme si je pouvais pas être aussi bonne qu’eux ! Et puis après j’ai réalisé que c’était plus cool et je me sens chanceuse, vraiment.

WWPY! : Je suis d’accord ! Votre premier album est appelé « Feel Your Feelings Fool! », c’est bien ça ? Qu’est-ce que le future vous réserve avec cet album ? Vous avez d’autres plans de tournées, en tête d’affiche peut-être ?

LN : Hum, après ça, on rentre à la maison pour une petite tournée sur la côte ouest. Ensuite on a pas mal de temps libre avant de repartir sur la route avec SWMRS et The Interrupters, sur la côte est cette fois. Après on revient, et l’année prochaine on va vraiment jouer beaucoup, je ne sais pas encore où ni quand mais on va jouer beaucoup et écrire beaucoup aussi. C’est notre but après, d’écrire le deuxième album, et puis aussi on va sortir des nouveaux trucs très bientôt.

WWPY! : Trop cool. C’est un super plan. J’espère vous revoir bientôt par ici. La dernière question, c’est une question qu’on pose à tout le monde parce que en tant que françaises, on essaye de ne pas seulement parler d’artistes anglophones et d’ajouter une petite note d’international à chaque fois. Du coup, est-ce que vous écoutez des artistes qui ne chantent pas en anglais ?

LN : J’adore la musique française ! J’adore la pop française. J’adore Françoise Hardy, et Brigitte Bardot, j’adore les classiques…

GG : Oh oui, et Carla Bruni ! Je l’adore, elle est géniale.

SC : Moi je n’en écoute pas assez du tout… Je sais que je devrais !

WWPY! : Tu pourras emprunter la mixtape de Cole. On vient de lui donner un CD de 18 chansons de rock français.

SC : Ouais, il faut que quelqu’un me montre.

Cole Becker (SWMRS) : Je vais mettre le CD sur ton ordi aussi !

SC : Ok, fais ça.

WWPY! : Parfait alors. Merci beaucoup pour votre temps. Encore une fois, c’était super de vous découvrir sur scène.

LN : Merci à vous ! Ravie de vous connaître. Vous êtes sûres que vous ne voulez pas du fromage ?

 

 

English Version : We Will Punk You! met backstage with The Regrettes, a few hours before the show while the bands were having dinner before going on stage. We sat up with Genessa Gariano, Sage Chavis, Maxx Morando and Lydia Night, from Los Angeles, to learn a bit more about them and their projects.

WWPY!: Hey! Are you enjoying the French food?

Genessa Gariano: Yes this is amazing.

Sage Chavis: Oh yeah you need to get some cheese!

Lydia Night: You want any? We got a lot.

WWPY! : Haha thank you! We’re fine.

Max Becker (SWMRS): Are you sure?

Sage Chavis: This cheese is fucking great.

MB: They ask good questions. They interviewed me earlier!

WWPY!: Thanks Max! Well, we discovered you guys two days ago in Brussels. First I’m glad to see you’re still alive (to Maxx); I heard you had an allergy attack. Are you okay?

Maxx Morando: Oh yeah! I have a peanut allergy. So yeah, I flared up. And that’s why I’m eating cornflakes right now… WHILE YOU GUYS ARE ENJOYING YOURSELVES! This cheese hmmmm… so good!!! Anyway. I’m just complaining. It’s not even worth it. I’m sorry, enough about me… I’m Maxx.

SC: I’m Sage!

GG: I’m Genessa!

LN: And I’m Lydia!

WWPY!: I saw your names written on the concert tickets in Brussels and I thought ‘Oh god, those names are amazing’! Are you ready to start?

LN: Aww thanks! Yeah.

WWPY!: I just wanted to say first that it was a really great discovery. I had never heard of the band before. So how has the tour been so far?

LN: It’s been amazing!

SC: Yeah really fun!

LN: Favorite tour ever!

GG: SWMRS are great

SC: Yeah, SWMRS.

WWPY!: It’s your first time in Europe, right?

GG: Yes.

MM: Yeah!

WWPY!: What changes from one country to another?

LN: SO much! The culture, for one.

MM: And the food!

SC: The food, obviously.

GG: The weather is cold; we live in Los Angeles, where it’s always hot. So we get to wear sweaters, and jackets here, and I have turtlenecks I get to wear, and that’s probably the first thing that makes me the happiest every morning.

LN: And crowds here are very different.

SC: They’re much more fun. Less snobby, and they really care about the music.

LN: Less too cool for school. Everyone here wants to have a great time; they’re not scared of looking silly doing it.

WWPY!: No judgment, just a great atmosphere?

MM: Yeah!

WWPY!: Can you tell us a bit more about the band, what’s the idea behind it?

SC: Well, we all met at music school, when we were very young and we became friends. We kinda lost touch for a while. Maxx, Genessa and I were in a band; and Lydia was in a band with another girl and she left to go to another project, so Lydia hit us up and was like;

LN: “Hey!”

SC: “Hey, let’s play music!” and we did and, yeah, it just happened.

GG: I think because we knew each other before it was SO easy, to start playing together and working with each other.

WWPY!: Well Cole said you were his favorite band at the moment, so that’s pretty sick. How did you end up knowing SWMRS and going on tour with them?

LN: Aw! They’re our favorite band! We didn’t really know them at all!

SC: Yeah it just happened?

WWPY!: Was it just a management arrangement then?

LN: I think so! (To Max) Max do you know how that happened?

MB: What?

LN: How we ended up being set up together?

MB: Oh yeah.

LN: Well… How do you know! What happened then?

MB: Here’s the deal. Basically, we wanted a good band, fun, young, but we also, honestly, were like; hey! Okay, there are a lot of different good bands but who’s the band who’s a) never been to Europe and b)… it was pretty simple to come under you because we wanted to spread up the hype a little bit, and make it a little bit better and, you know?

LN: Yeah, most predictable.

MB: We were like pretty aggressive about trying to book a girl band…

GG: That’s so cool.

MB: And that’s pretty much it, you guys looked up to this… That’s the story.

SC: Hey thanks! Now we’re here!

WWPY!: I was going to say that it’s really great that the guys brought a mostly female fronted band as well. I wanted to know how did you evolve in the scene, as young people for one and as girls as well? Have you ever had to face any difficulties?

LN: I think we have faced more difficulties with like older dudes, in the industry, more than anything. Like, older sound guys. When people hear our music and see us play, they’re gonna enjoy it but I think a lot of sound guys, at first would assume we don’t know how to work a gear, or like thought us annoying, honestly we’ve had a lot of interviews with people who would just only focus on our age and on our gender, and like..

WWPY!: It’s not all about it, right?

LN: Yeah exactly, it’s not all that matters here. There is so much more than that.

GG: I felt a lot of discrimination about my gender when I was younger, starting out I think? In music school, and I’m sure Sage felt a lot of these exact same things because, there were girls who played guitars but they were all mainly singers and so I didn’t really get a lot of solos, I didn’t get any of the things the boys were playing so I was constantly chasing after the boys and it made me feel really bad as a guitar player, as if I was not as good as them. And then I realized that it’s way cooler to not be that and I’m lucky, really.

WWPY!: Agreed! Your first album is called Feel Your Feelings Fool, right? What’s next to come with that album? Any headline tours planned?

LN: Hum, well we get home and then we’re doing a short west coast run and then we have time off and then we’re back on the road with SWMRS and the interrupters around east cost, then we come back, and then next year we’re going to be playing a lot, I don’t know where, I don’t know when, but we will be playing a lot and writing a lot. That’s where our goal is, to start writing the next album and then again we’ll be releasing some new stuff really soon, too.

WWPY!: Amazing. Great plans! Hope to see you around again soon then. The last question is the one we ask everyone because we really want to focus not only on American or English music but also like, international and non English-speaking bands as well, so; do you listen to any?

LN: I love French music! I love French pop, I love Françoise Hardy, I love Brigitte Bardot, I love like, classics…

GG: Yeah, Carla Bruni! I love her, she’s amazing.

SC: I don’t listen to enough! I know I need to!

WWPY!: You can borrow Cole’s mixtape then, we just gave him an 18-tracks French rock playlist on CD.

SC: Yeah I need someone to show me that.

Cole Becker (SWMRS): Yeah I’ll plug the CD in your computer!

SC: Okay do it!

WWPY!: Perfect then. Well thank you for your time; once again it was super great to discover you.

LN: Thank you! Nice to meet you! Are you sure you still don’t want cheese?

Interview : Auxane Beau & Justine Couturier

Auxane Beau
Auxane Beau
auxane@wewillpunkyou.com

Test