We Will Punk You! | Trash Boat
643
post-template-default,single,single-post,postid-643,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-theme-ver-14.5,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive

Trash Boat

Version Française :

Pour leur cinquième venue dans la capitale française, les anglais de Trash Boat se sont arrêtés à la Mécanique Ondulatoire. Après avoir ouvert pour ROAM et As it Is quelques années plus tôt, et plus récemment pour Beartooth et The Wonder Years l’année précédente, ils nous ont cette fois-ci offert un set complet en tête d’affiche que nous attendions avec impatience. Nous avons discuté avec Tobi Duncan au sujet de leur musique, des tournées et du futur de Trash Boat! 

We Will Punk You! : Salut Tobi ! Comment tu vas? Content d’être à Paris ce soir?

Tobi Duncan : Ouais, content d’être à Paris une nouvelle fois! C’est notre… cinquième fois ici je crois. On a jamais eu l’opportunité de jouer ailleurs en France donc… être à Paris c’est cool.

WWPY! : Haha, et Lyon alors? Vous y êtes allé il y a deux ans pour jouer au Longlive Rockfest si je me souviens bien !

Tobi : Ohhh oui ! C’est vrai ! C’était super cher d’ailleurs, ça nous a couté quelque chose comme 150euros rien qu’en péages pour y aller.

WWPY! : Eh bien c’est plutôt loin du Royaume Uni !

Tobi : Oui, c’est vrai.

 

WWPY! : Trash Boat sont en tournée depuis plusieurs mois maintenant. Vous avez enchainé les tournées, un mois en Allemagne, l’Australie, une tournée anglaise en tête d’affiche aussi… et beaucoup de concerts complets dans le lot, dont un à l’Underground à Londres ! Tu ressens quoi en réalisant ça ?

Tobi : L’Underworld, c’est une salle que je voulais non seulement jouer mais aussi remplir depuis que j’ai seize ans. Et on l’a fait ! Donc ouais, c’est, euh, rayé de ma liste de vœux maintenant. C’est un sentiment incroyable.

WWPY! : Est-ce que c’est parce que c’est une salle dans laquelle tu allais voir beaucoup de concerts, plus jeune ?

Tobi : J’ai été à l’Underworld…. Entre cinquante et cent fois je pense. C’est juste ma salle de concert préférée de tous les temps, les meilleurs concerts se passent là bas !

WWPY! : J’en ai tellement entendu parlé. Parce que tous les groupes de la scène ont ce rêve de jouer un jour dans cette salle !

Tobi : Oh oui. C’est une salle vraiment spéciale pour moi.

WWPY! : C’est génial alors !

 

Vous avez aussi tourné avec des supers groupes récemment, certains assez différents des autres. Qu’est-ce qui change quand vous êtes avec des groupes comme Trophy Eyes, Broadside, comparé à des artistes avec un son plus lourd comme Beartooth ou Vanna ? Comment vous vous adaptez au public pour qui vous jouez ?

Tobi : On est un groupe avec un son un peu ‘mixte’ donc j’ai l’impression qu’on peut se fondre avec des groupes plus intenses et aussi jouer avec des groupes comme Trophy Eyes et The Wonder Years très confortablement.

WWPY! : Est-ce que vous changez la setlist volontairement dans ces cas-là ?

Tobi : Légèrement ! On a un seul album donc on a pas tant de chansons que ça. Mais oui, quand on joue avec Beartooth on joue nos chansons les plus denses et quand on joue avec The Wonder Years on choisi les autres, ça rend les choses plus faciles.

WWPY! : En parlant de cet album, je dois te dire que c’était ma deuxième sortie préférée de 2016, et qu’il est toujours dans mon top cinq d’albums préférés de tous les temps.

Tobi, prenant un air offensé : Le deuxième ? DEUXIÈME ? C’était quoi ton préféré ?

WWPY! : AH oui, désolée, personne ne peut battre Boston Manor.

Tobi : …. Hum. Ok. Ça semble légitime.

WWPY! : Mais c’est une deuxième place serrée ceci dit !

Tobi : Si Boston Manor écoutent ça : vous êtes des merdes.

WWPY! : Je leur enverrai ça haha !

Tobi : Vraiment, dis leur que j’ai dit ça.

 

WWPY! : Haha, bon donc cet album, Nothing I Write You Can Change What You’ve Been Through, est sorti il y a plus d’un an maintenant. Qu’est-ce que tu peux nous en dire en rétrospective ? Qu’est-ce que cet album à apporté à votre quotidien ?

Tobi : Eh bien, ça nous a aidé à faire exactement ce qu’on voulait faire de nos vies. Les gens ont commencé à porter de l’attention à notre travail quand on a sorti l’album, et on a commencé à jouer plus, on était vraiment plus engagés et actifs, on a commencé à gagner plus de reconnaissance, à être invités sur plus de tournées, avec des plus gros groupes… et sur des tournées plus longues. Ça nous a aidé à être dans la position dans laquelle on est aujourd’hui. On tourne beaucoup en ce moment et c’est exactement ce qu’on veut.

 

WWPY! : C’est génial en tout cas, j’en suis vraiment contente. Vous aviez pour habitude de poster des petits messages expliquant le sens de certaines de vos chansons sur votre page Facebook, et j’adorais vraiment lire tout ça ! Ceci dit, j’attends depuis toujours de pouvoir lire celui sur Catharsis. Du coup, tu peux l’expliquer maintenant, c’est ton moment !

Tobi : Oh wow, on n’a pas sorti celui sur Catharsis ?

WWPY! : Nope.

Tobi : Hum, bon. Je crois que Catharsis a été écrite… C’était une des dernières chansons qu’on a écrite. Et c’était plutôt une chanson-résumé, il y a des chansons sur l’album qui contiennent des paroles très larges, à propos de sujets très spécifiques. Catharsis, je l’ai écrite après avoir écrit la majorité des chansons et les paroles étaient en quelque sorte un mélange de ce que reflètent tous les thèmes abordés sur l’album. Catharsis exprime ce que l’album veut dire pour moi. L’album est ma catharsis, et est cathartique pour d’autres personnes, donc je résumais juste mes sentiments et comment je m’identifie au contenu et à quel point écrire cet album a été cathartique pour moi.

WWPY! : Ouais c’est exactement ce que j’allais dire. De mon point de vue aussi c’est une chanson super inspirante qui représente bien l’idée générale de l’album !

Tobi : Ouais !

WWPY! : Vous avez mis combien de temps à écrire l’album ?

Tobi : En entier… euh je pense que ça faisait déjà un bout de temps qu’on avait commencé. Mais en ce qui concerne l’écriture intensive, ça nous a probablement pris entre quatre et cinq mois on va dire.

WWPY! : Donc il n’y a aucune chanson que tu as écrit quand tu étais super jeune genre quand tu avais douze ans ? Tu vois ce que je veux dire, il a toujours ce mec dans un groupe qui dit ‘oh cette chanson je l’ai écrite quand j’avais 15 ans…

Tobi : Oh non. Non, non ! J’ai écrit les paroles de How Selfish I Seem le jour avant de l’enregistrer…

WWPY! : Ah oui, d’accord haha !

Tobi : La chanson était seulement a moitié écrite, puis j’ai enregistré la voix pour toutes les autres chansons et, pour How Selfish I Seem, c’était genre le jour d’après et j’étais juste coincé à l’hotel, je me disais “Bon, il faut que je finisse…”

 

WWPY! : Génial ! Je voulais aussi parler de la pochette de l’album. Qu’est-ce que les roses et les autres fleurs que vous utilisez aussi pour vos affiches représentent ? C’est super joli. Et les doigts croisés ?

Tobi : Oh les roses elles sont juste jolies.

WWPY! : C’est vrai !

Tobi : Et les doigts croisés c’est genre… j’avais une idée pour le nom de l’album, je voulais l’appeler “Cautiously Optimistic”. On ne l’a pas fait au final parce que ça ne sonne pas vraiment bien. Mais, ce sont des mots qui ont traversé mon esprit de nombreuses fois. Et avoir les doigts croisés ça représente l’optimisme tout en fondant avec la flamme, tu vois ce que je veux dire ? Tu restes optimiste mais en même temps tout s’effondre.

WWPY! : Merci de ne pas l’avoir appelé comme ça, on aurait pas pu le prononcer correctement ici. Si j’essaye de dire Cautiously Optimistic, ça ne peut pas bien se passer. Enfin, Nothing I Write You Can Change What You’ve Been Through c’est plutôt difficile aussi, haha. Mais ce sont des mots faciles ceci dit, alors que ‘cautiously’ c’est vrai que c’est difficile à dire.

Tobi : Non tu l’as dit parfaitement bien !

WWPY! : J’ai essayé. Qu’en est-il des copeaux de bois et des outils au dos du vinyle ?

Tobi : Ah ! Donc, la pochette c’est une sculpture, tu vois ? C’était une sculpture qu’on a commandée et on a demandé à l’artiste de nous envoyé des photos des outils qu’elle a utilisé et des restes de bois qu’elle a sculpté. Donc ouais… ce n’est pas une pièce digitale où on a juste la photo finale, c’est une vraie sculpture en bois !

WWPY! : Oh, d’accord ! Ça a du sens maintenant, et je trouve ça vraiment super cool.

 

Parlons de vos plans pour le futur maintenant. Est-ce que vous avez déjà commencé à écrire pour le deuxième album ? Est-ce que tu peux partager quelques unes des idées que vous avez, s’il y a des musiciens ou producteurs avec qui vous prévoyez de travailler ou des concepts que vous voulez explorer…?

Tobi : Je ne sais pas si on va travailler avec quelqu’un, si on va faire quelque chose comme ce qu’on a fait avec Soupy ; avoir un autre artiste sur l’album et tout ça. On a commencé à écrire oui, et dès qu’on termine cette tournée et qu’on rentre à la maison, on va vraaaaiment commencer à écrire plus. Pour les trois prochains mois, on va devoir finir toutes les chansons et ça va être un album beaucoup plus cohésif je pense. On a des chansons pop-punk et d’autres plus hardcore, et je pense que je vais essayer de mélanger les deux genres un peu plus pour que ce ne soit plus deux différents genres avec des chansons individuelles mais plutôt pour qu’on retrouve des éléments de chaque style dans toutes les chansons, et ce sera…. bon, comme je l’ai dit, plus cohésif.

WWPY! : Ça va être votre meilleur album alors, parce que ce sera pareil mais encore mieux.

Tobi : C’est le but oui ! Et aussi, je suis un bien meilleur chanteur maintenant que je ne l’étais il y a un an et demi, parce que on a joué tellement de concerts et j’ai chanté tous les jours, je me suis discipliné en tournée, ce que je ne fais pas quand je suis chez moi. Quand on était en Amérique on a joué quelque chose comme cinquante concerts sur huit semaines et j’ai chanté presque tous les jours, c’est un bon entrainement et maintenant ma voix est plus affinée donc ça va être super. J’ai hâte.

WWPY! : J’ai hâte aussi !

 

WWPY! : Il faut que je te dise, ma vidéo préférée sur internet c’est celle où un de vos pères, je ne suis pas sûre duquel, monte sur scène pour chanter la partie de Soupy sur Strangers ! Il a trop géré. C’est vraiment drôle de voir toutes les personnes que vous ramener sur scène à ce moment à chaque fois que vous jouez la chanson, j’apprécie vraiment !

Tobi : Oh oui ! C’était le père de Ryan. C’était génial. Ma mère devait le faire à New York mais elle a flippé à la dernière minute.

WWPY! : Oh noooon !

Tobi : Elle était là, prête à se lancer, et je voulais tellement qu’elle le fasse parce qu’elle chante bien ! Elle a une belle voix.

WWPY! : Elle aurait du ! Dis à ta maman que je veux voir ça un jour.

Tobi : Je sais… ça aurait été incroyable ! Elle est venue jusqu’à New York pour nous voir !

 

WWPY! : La prochaine fois avec un peu de chance ! Je voudrais parler d’autre chose, tu n’es pas obligé de répondre si tu n’es pas à l’aise avec ça, mais on a lu quelques articles où tu parles du fait d’être bisexuel.

Tobi : Je ne dirais pas bisexuel…

WWPY! : Oui, pas hétéro, si c’est un terme ok pour toi ? Bon le truc c’est que, beaucoup de nos amis dans la scène ne se définissent pas comme hétéro non plus, et c’est super important pour eux d’avoir de la représentation et des modèles, est-ce que c’est quelque chose qui est important pour toi, de montrer à tes fans qu’ils ne sont pas tout seuls, qu’il faut être soi-même…?

Tobi : Oui c’est exactement ça. Être soi-même. J’ai le sentiment d’avoir été privilégié, quand j’y pense maintenant, parce que je sais que beaucoup de personnes luttent pour accepter leur sexualité et que beaucoup n’ont pas de parents et d’amis qui les supportent. Moi, j’ai toujours eu du soutien avec mes parents ; j’ai toujours eu des potes qui étaient à l’aise avec qui je suis et ce que je veux faire… Et je ne dirais pas bisexuel, parce que… je ne vais pas rentrer trop dans les détails mais j’ai le sentiment qu’utiliser le terme bisexuel implique que la sexualité est binaire et ce n’est pas comme ça que je le ressens. J’aime qui j’aime, j’ai été à l’aise dans des relations intimes avec des hommes, j’ai été à l’aise dans des relations intimes avec des femmes, et j’ai été à l’aise dans des relations intimes avec des personnes tout autour des spectres du genre et de la sexualité, donc je ne pense pas que je pourrais me définir avec quelque chose d’aussi rigide que la bisexualité.

WWPY! : C’est ok, on est pas obligé de mettre des étiquettes partout !

Tobi : Tu as raison, c’est juste que j’ai été à l’aise avec pleins de personnes et que je vais probablement me sentir à l’aise avec pleins d’autres personnes dans le futur.

WWPY! : En tout cas c’est génial. Je veux dire, c’est un peu difficile dans cette scène parce que… à part Lynn Gunn de PVRIS et, euh… j’essaye de réfléchir à d’autres… enfin tu vois, ce n’est pas plus large qu’une équipe de football, il n’y a pas beaucoup de représentation. Je suis sûre qu’il y a des gens pourtant, mais si tu prends les statistiques, je suis sûre qu’il y en a encore plus qui ne se sentent pas suffisamment à l’aise pour en parler ouvertement !

Tobi : Dédicace à Jordan de Like Pacific, mon ‘hot gay daddy’.

WWPY! : Ah oui ! Et merci d’en parler avec nous parce que, comme je disais, il y a pleins de gens qui admirent les gens comme toi et qui ont besoin de ça.

Tobi : Je veux dire… comme j’ai dit c’est surement juste une question de privilège. J’ai toujours été moi-même et ça ne m’a jamais gêné d’en parler. Donc… si des fans veulent parler avec moi à ce propos,… je n’ai rien à cacher !

WWPY! : C’est super cool !

La dernière question c’est une question qu’on pose à tout le monde. C’est à propos des artistes internationaux! Est-ce que tu écoutes des groups qui ne chantent pas en anglais?

Tobi : Pas en anglais ??

WWPY! : Ouaaaais…. Difficile ! Mais tout le monde trouve des idées.

Tobi : Huuuuum…. J’écoute ENVY ? C’est un groupe de hardcore mélodique japonais. Ils sont super bons!

WWPY! : Ohh je crois que j’ai entendu parlé d’eux !

Tobi : Ils sont TROP géniaux. Honnetement, ils se sont séparés quand le chanteur est parti. Et le truc, c’est que je les ai seulement découvert cette année, et j’ai regardé et ils ont genre quinze ans de carrière ! Puis le chanteur est parti récemment et j’étais là genre… ‘évidement, je découvre seulement maintenant’. Donc ouais, ENVY est surement mon groupe préféré qui ne parle pas anglais.

WWPY! : Ok, trop cool ! Merci beaucoup d’avoir participé à cette interview avec nous.

 

 

 

English Version : We Will Punk You! had a chat with Tobi Duncan, singer of Trash Boat during their stay in Paris in october. We talked about their music, tours, Trash Boat’s future and other very interesting artistic things.

We Will Punk You!: Hey Tobi! How are you? Happy to be in Paris tonight?

Tobi Duncan: Yeah, happy to be in Paris once again! This is I think our… fifth time here. We never get to play anywhere else in France so… being in Paris is nice.

WWPY!: Haha, did you forget about Lyon? You went there two years ago to play LongliveRockfest if I remember right!

Tobi: Ohhh yes! True. It was so expensive to get to. It coast us like 150 euros just in tolls to get there.

WWPY!: Well it’s pretty far from the UK isn’t it?

Tobi: Pretty far!

 

WWPY!: Anyway, Trash Boat has been touring for a few months now! You just got back from a month in Germany, played Australia, and a UK headliner as well… and a lot of shows on the list including a sold out Underground in London! How does that feel?

Tobi: The Underworld has been a venue that I have wanted to, not only play, but also sell out since I was sixteen. And we did it! So that’s, uh you know, checked of the bucket list! It’s an incredible feeling.

WWPY!: Is it because it’s a venue you use to go to a lot as a teen?

Tobi: I’ve been to The Underworld… must be between fifty and a hundred times, as it’s just like my favourite venue ever. The best shows happen here.

WWPY!: I’ve heard so much about it. Because every band we listen to has like this dream of playing that venue.

Tobi: Oh yeah. It’s a very special venue to me.

WWPY!: That’s awesome then.

 

You’ve toured with some super cool bands as well, some really different from one to another. What changes with bands like Trophy Eyes, Broadside, compare to heavier bands like Beartooth, Vanna,… How do you adapt to the crowd you’re playing to?

Tobi: We kind of have quite a mixed sound as a band so I feel like we can blend in with heavier bands if we play our heaviest songs and then also play with bands like Trophy Eyes and The Wonder Years very comfortably.

WWPY!: Do you change the setlist depending on the bands you’re touring with?

Tobi: Slightly! We only have one album so we don’t have that many songs. But yes, when we play with Beartooth we have more of our heaviest songs in the set and when we play with The Wonder Years we chose the other songs… it makes it easier.

WWPY!: Speaking of that album, I have to tell you it was my second favourite release of 2016 and it still is in my top 5 favourite albums ever.

Tobi, pretending to be offended: Second? SECOND? What was your favourite one?

WWPY!: Yeah sorry, no one can beat Boston Manor.

Tobi: ….Hum. Alright, fair enough then.

WWPY!: It’s a close second though!

Tobi: Hum… If Boston Manorare listening: You’re shit!

WWPY!: I will send it to them haha!

Tobi: Literally, haha, tell them I said that.

WWPY!: Haha, so it came out more than a year ago now, what can you say about it in retrospect and about everything it brought to your life?

Tobi: I mean, it helped us to do exactly what we wanted to be doing with our lives. Like people started really paying attention after we released the album and we started to play shows, they were very engaging and very active and we started gaining a lot more tours with, like, bigger bands… and longer tours as well. It helped us do what we needed to do. We’re touring a lot right now and that’s exactly what I want to be doing with my life, so…I love it!

 

WWPY!: That’s amazing. I’m really glad. You used to release small statements on your Facebook page explaining the meaning behind some of your songs, and I really loved those. I’ve been waiting for forever to read the one about Catharsis, though! Now is your time to make up fort it and talk about it!

Tobi: Oh god did we not do Catharsis?

WWPY!: Nope.

Tobi: Hum, well. I think Catharsis was written… that was one of the latest songs that were written. And it was kind of more like, a summary song, so like there was a lot of broad lyrical content on the album which covered very specific topics. Catharsis, I wrote it after writing most songs and the lyrics were kind of all in composite, so upon reflecting on all of the different themes on the album, Catharsis was just like about what the album meant to me. The album is my catharsis, and catharsis for other people, so I was just kind of summarizing my feelings and how the content are related to me and how writing the album had been cathartic.

WWPY!: Yeah that’s exactly what I was going to say, it’s a very inspiring song that kind of reflects very well on the whole album’s meaning from my point of view as well.

Tobi: Yeah!

WWPY!: How long did you spend writing that album?

Tobi: The whole album…. Hum I think we were writing it for a while. But like the intense writing, it was probably between four or five months let’s say.

WWPY!: So there aren’t songs in there that you wrote like, I don’t know, when you were really young like twelve or something. You know what I mean like there’s always this guy in a band who’s like “yo I wrote that song when I was fifteen”…

Tobi: Oh no. No, no… I wrote the lyrics to How Selfish I Seem the day before recording.

WWPY!: Oh wow okay haha.

Tobi: The song was only about half done and then I recorded all the vocals for every other songs and How Selfish I Seem, it was like the next day and I was sat in the hotel just like “Well, I need to finish this….”

 

WWPY!: Sick. I also wanted to talk about the artwork of the album. What’s the meaning behind the roses and the other flowers that you also use everywhere? It’s really beautiful. What about the crossed fingers?

Tobi: Well the roses just look good.

WWPY!: True.

Tobi: The fingers crossed that’s like… well; I had an idea for the name of the album to call it “Cautiously Optimistic”. We didn’t use it because it doesn’t really sound right. But, those are words that have crossed my mind quite often. And, having the fingers crossed means being optimistic while burning down, you know what I mean? You keep it optimistic but in the same time it’s kind of burning down.

WWPY!: Thank you for not calling it that because we wouldn’t have been able to pronounce it here. Like if I try to say Cautiously Optimistic it’s not going to go well…. Well Nothing I Write You Can Change What You’ve Been Through is quite hard too haha. But that’s easy words though, while ‘cautiously’ is a hard word.

Tobi: Nah you said it perfectly!

WWPY!: Well I tried. What about the shavings and the tools we can see on the back of the vinyl?

Tobi: So the artwork is a carving, right? It was like a wood carving that we commissioned and we asked the artist to send us pictures of the tools that she’d used and the shavings of woods where she’d carved out and yeah so it’s not a digital piece where it’s just a picture, it’s an actual wood sculpture!

WWPY!: Oh, okay! It makes sense now and I think that’s really cool!

 

WWPY!: Now let’s talk about future plans! Did you start writing for the 2nd record already? Can you share some of your ideas for it? Like musicians or producers you want to work with, some concepts you want to dig through…

Tobi: I don’t know if we’re going to work with someone… like I don’t think we’re going to do anything like what we did with Soupy: having an artist featured and all that. Hum, we have started writing and as soon as we get home from this tour we’re going to reeeeally start writing. For the next three months we need to get all songs done and it’s going to be a much more cohesive album I think. We have pop-punk songs, and then we have more hardcore songs, and I think I’m going to try and blend them a bit more so it’s not two different genders with individual songs but every song is going to have it and it’s going to be… well like I said, more cohesive.

WWPY!: That’s going to be your number 1 album cause it’s like the same but better.

Tobi: This is the aim, yeah. And I’m like a much better vocalist now than I was a year and a half ago just because we’ve been playing so many shows and I’ve been singing every day and that’s the discipline that I don’t have when I’m home, so when we were in America we’ve played like fifty shows over eight weeks and I sang nearly everyday, it’s just good practice and now I’ve refined my voice so it’s going to be good. Can’t wait.

WWPY!: Can’t either!

 

Tweet recent sur le studio

 

WWPY!: I need to tell you, my favourite video on the internet is the one where one of your dads, not sure who’s dad it was though, comes up on stage to sing Soupy’s part on Strangers! Nailed it. It’s really fun to see you bringing people on stage for that part every time you play the song, I really enjoy that!

Tobi: Oh yeah it was Ryan’s dad! It was sick! My mom was supposed to do it in New York but she chickened out.

WWPY!: Oh noooo!

Tobi: She was stood there, ready to do it, I wanted her to do it so much because she can sing! She has a good voice.

WWPY!: Should have happened! Tell your mom we want to see it someday.

Tobi: I know! It was going to be incredible. She came all the way to New York to see us!

 

 

WWPY!: Next time hopefully. I want to talk about something else, you don’t have to answer if it makes you uncomfortable but we’ve seen a few articles about you being bisexual.

Tobi: I wouldn’t say bisexual…

WWPY!: Yeah, not straight, is that a good term for you? Well the thing is we have a lot of friends in the scene who do not define themselves as straight either and it’s really important for them to have representation and role models. Is it something that’s important for you, to show your fans they’re not alone, that it’s just about being yourself?

Tobi: Yeah that’s exactly that. Being myself. I feel like I’m privileged in retrospect because a lot of people struggle with their sexuality and a lot of people have parents and friends that aren’t supportive. I have always had support with parents; I’ve always had mates who felt comfortable with whoever I am and what I want to do, and… I wouldn’t say bisexual because… I won’t get into it too deeply but I feel like using the term bisexual implies that sexuality is a binary thing and that’s not how I feel! I like who I like. I have felt comfortable being intimate with men, I have felt comfortable being intimate with women, and, I have felt comfortable being intimate with people all across the gender and sexuality spectrums; so I don’t think I would be able to define it with something as rigid as bisexuality.

WWPY!: It’s fine, you don’t always have to label stuff!

Tobi: You’re right, it’s just, I have felt comfortable with many people and I would probably feel comfortable with many people in the future.

WWPY!: Well this is really awesome. I mean it’s kinda hard in this scene because… apart from like Lynn Gunn from PVRIS, and hum… I’m trying to think of others, even in the heavier scene there’s like a football team you know, not a lot of representation, I’m sure that there is some people but if you take statistics I’m sure there’s more who don’t feel confortable enough to say it.

Tobi: Shootout to Jordan from Like Pacific, my hot gay daddy.

WWPY!: Hell yes! And thank you for talking about it because like I said; there are a lot of people who look up to people like you.

Tobi: I mean…. Like I said it’s probably just a privilege thing, I’ve just always felt comfortable with it. And, never felt uncomfortable talking about it. So… If people wanna chat with me about it, I have nothing to hide!

WWPY!: Well that’s really cool!

 

The last question is a question we ask everyone. It’s about international musicians! Do you listen to any European or non-English speaking artists?

Tobi: Non-English speaking??

WWPY!: Yeahhh… though one. Usually people come out with some fun ideas….

Tobi: Huuuuum…. I listen to ENVY? They’re a Japanese melodic hardcore band. They’re very good!

WWPY!: Ohh I think I’ve heard about them.

Tobi: They’re SO good, honestly they broke up when their lead singer left. And the thing is I only discovered them this year, and I looked them up and they’re like a fifteen-year-old band. And then the original singer quit quite recently, and I was just like… ‘Of course! I only found out about this band now.’ So yeah, ENVY is probably my favourite non English-speaking band.

WWPY!: Alright, sick! Thank you very much for doing this interview with us!

Tags:
Auxane Beau
Auxane Beau
auxane@wewillpunkyou.com

Test