Billie Eilish au Petit Bain
180
post-template-default,single,single-post,postid-180,single-format-standard,bridge-core-2.0.6,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-theme-ver-19.3,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive

Billie Eilish au Petit Bain

Vous avez peut-être déjà entendu parlé de Billie Eilish, la jeune américaine de seize ans seulement, aux cheveux argentés, aux yeux couleur azur et à la voix d’ange. Depuis quelques mois, entre la sortie tant attendue de son EP Don’t Smile At Me, son très jeune âge et ses photos rassemblant des millions de likes sur Instagram, la jeune prodige fait parler d’elle ! C’est justement suite à la sortie de son premier opus qu’elle nous a donnés rendez-vous sur la péniche du Petit Bain, sur les berges de la Seine le 16 février dernier.

Alors que j’arrive devant la salle vers 18h30, j’apprends qu’une ligne de fans s’est déjà formée depuis ce matin, bravant le froid glacial de ce mois de février et les quais de Seine boueux suite aux intempéries. A 20h, la salle est pleine à craquer. En effet, le concert affichait complet moins d’une semaine après la mise en vente des tickets. Rien de bien étonnant après un premier showcase en octobre dernier dans la minuscule salle du Carmen, où étouffaient une poignée de fans chanceux tandis que la grande majorité des autres s’étaient vus refuser l’entrée à l’extérieur.

image

Le public – composé en grande partie de jeunes adolescents – scande son nom avant même son entrée en scène, témoignage de cette excitation qui règne autour de l’américaine.

Billie arrive sur les coups de 21h, habillée de son propre merch sur la chanson Bellyache. Comme à son habitude, elle est accompagnée de son frère, Finneas O’Connell, ainsi que d’Andrew Marshall à la batterie. Tous deux portent des tenues assorties et des foulards provenant du merch également. Dès la première seconde, on comprend que l’image que la jeune américaine souhaite renvoyer n’a pas été laissée aux fruits du hasard. Au fil des chansons, Billie fait preuve d’une assurance déconcertante, enchaînant titres mélancoliques (comme idontwannabeyouanymore ou encore le titre issu de la BO de 13 reasons why : Bored) et chansons plus entraînantes (dont My Boy de l’EP ou encore la nouvelle version de Burn remixée par Vince Staples), renvoyant toujours cette attitude presque nonchalante d’adolescente rebelle.

Le concert prend soudain une toute autre tournure lorsque Billie et son frère se lancent dans une chorégraphie pendant la chanson My Boy, chose à laquelle je ne m’attendais pas. Billie ne propose pas qu’une performance vocale, entre tenues assorties, esthétiques affirmés et chorégraphies, son message est clair: c’est un véritable spectacle qu’elle nous offre ce soir.

Le public est enthousiaste. Tout le monde chante en chœur et danse avec elle… Si bien que l’on pouvait sentir la péniche bouger sous notre poids ! Billie raconte que plus tôt, alors qu’elle regardait la Seine à travers le hublot de sa loge, elle voyait le bateau tanguer sous les vagues. Tandis qu’elle reprend Hotline Bling de Drake, elle décide d’impliquer le public et nous demande donc d’imiter le mouvement de l’eau, en la suivant dans une chorégraphie nous faisant aller de gauche à droite.

Sûrement dû à son jeune âge et au fait qu’ils font partie de la même génération, elle semble extrêmement proche de son public. En plus d’avoir organisé un système de places VIP pour que ses plus grands fans puissent partager un moment privilégié avec elle, la jeune chanteuse demande à plusieurs reprises aux premiers rangs s’ils ont besoin de quoi que ce soit. « Est-ce-que je peux vous ramener quelque chose ? De l’eau, peut-être ? » leur demande-t-elle.

Démontrant une nouvelle fois que Billie sait de quoi elle parle, même la setlist a été soigneusement ficelée et la jeune fille a bien compris qu’il était important de conserver le meilleur pour la fin. Maligne, c’est donc par COPYCAT qu’elle conclut, marquant le point culminant du concert. Malgré un set beaucoup trop court de quarante-cinq petites minutes seulement, Billie Eilish a su conquérir le public français qui n’attend désormais plus qu’une chose : qu’elle revienne !

Setlist complète : Bellyache, Idontwannabeyouanymore, Watch, &burn, Bored, Six Feet Under, New Girl (chanson de Finneas), Hotline Bling (cover de Drake), Party Favor, Ocean Eyes, My Boy. Rappel : Hostage, COPYCAT

Kahi
Kahi
hachi.kahina@gmail.com