We Will Punk You! | PUP à la Maroquinerie
183
post-template-default,single,single-post,postid-183,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-theme-ver-17.2,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.6,vc_responsive

PUP à la Maroquinerie

Après un concert archi complet à l’Espace B l’année passée, les canadiens de PUP sont revenus nous combler de joie ce mardi 20 février dernier à la Maroquinerie de Paris. Dans le cadre de leur tournée, ils sont également passés par Lyon le jour suivant, et pour la date parisienne, ce sont deux groupes français qui ont eu la chance de partager leur scène : Intenable et Albatross.

Rendez-vous par ici pour découvrir les photos de la soirée.

image

A 19h30, les parisiens d’Intenable ouvrent le spectacle. Bien qu’un peu brouillon sur scène et dans leurs enchaînements, ils nous ont fait passer un moment très agréable. A vrai dire, c’était même plutôt une très belle surprise et c’est justement les maladresses du groupe qui nous ont fait sourire. Le groupe délivre un rock comme on l’aime; amusant, avec des paroles en français, pas surchargé et le tout dans un set ponctué de petites blagues sympas, sans prise de tête. On se dirige au bar à la fin de leur set avec le sourire aux lèvres et ce refrain qui reste en tête; “Mon aversiooon pour moiiii”.

[Setlist complète: Funambule, Échec Avec Mention, Portefaix, Elégie, Nuit Noire / Nuit Blanche, Sans Objet, 4042!, Ma solitude, Monaversionpourmoi.]

image

Peu de temps après, ce sont les Rennais d’Albatross qui prennent possession de l’espace sur scène. Verdict : encore une bonne nouvelle pour le rock français ! Avec un nom pareil, on s’attendait à retrouver la poésie française à travers leurs textes, mais c’est pourtant en anglais que le groupe s’exprime ! La beauté des paroles n’en est pas moins écartée et permet toujours d’apprécier l’énergie plus mature qui s’échappe de scène. Cette impression est peut-être due au timbre de voix du chanteur qui rappelle celui de certains vieux groupes de rock. Sur scène, ils paraissent à l’aise et prennent visiblement beaucoup de plaisir à jouer tous les quatre. Les émotions parviennent au public sans que le groupe ait besoin d’en faire trop et de parler des heures, et c’est ainsi que leur musique nous a bercé jusqu’à l’arrivée de la tête d’affiche.

[Setlist complète: Still Free, The Bronx, Stay Out of It, New September, Eye, Out of Control, Fix Me, I’m Dead.]

image

PUP font leur entrée sur scène. Les premières notes de My Life Is Over And I Couldn’t Be Happier résonnent et il est tout de suite évident que le public était impatient de (re)voir le groupe. L’ambiance démarre immédiatement, avec des mosh pits et autres crowdsurf qui ne faibliront pas; et ce, pour toute la durée du concert. Entre quelques blagues et des tentatives plus ou moins réussies de s’exprimer en français, le groupe enchaîne les titres de leurs deux albums: The Dream Is Over ainsi que de leur premier LP éponyme. Elles nous font toutes danser, chanter, sauter, hurler; une grande communauté d’entraide se crée à la Maroquinerie tandis que les crowdsurfs font rage.

Sleep In The Heat est la prochaine sur la liste. C’est l’une de nos préférées, notamment grâce au très beau clip vidéo, particulièrement émouvant, qui accompagne la piste et il semble que le reste du public partage notre opinion. La perte d’un être cher, animal ou humain, ce n’est jamais facile à vivre et la tristesse nous recouvre à chaque fois que nous entendons la chute de la célèbre chanson: “You hadn’t been eating, I thought you were sleeping, but you’re not waking up. I want you to know thay I’d spend every bit of my pitiful savings and loans just to see you again”.

image

La Maroquinerie est une salle particulièrement agréable pour les concerts où un un esprit de communauté se crée naturellement. Tout le monde chante ensemble à grande joie et on en redemande encore. Plus énergique, Reservoir fait soulever la foule et pour Old Wounds, une fan s’empare du micro pour y hurler les paroles avec passion. PUP n’est pas un groupe à rappel, le public semble le savoir et les deux dernières chansons font exploser la salle. If This Tour Doesn’t Kill You I Will, d’abord, puis DVP, pour finir. Nous faisons nos adieux et criant à tue tête; “Three beers and I’m so messed up, get drunk and I can’t shut up, she says that I drink too much!

[Setlist complète: My Life Is Over and I Couldn’t Be Happier, Guilt Trip, Dark Days, Doubts, Back Against the Wall, Sleep in the Heat, Familiar Patterns, The Coast, Reservoir, Old Wounds, If This Tour Doesn’t Kill You I Will, DVP.]

image
Auxane Beau
Auxane Beau
auxane@wewillpunkyou.com

J'aime beaucoup trop d'artistes pour pouvoir en faire une liste ici mais retenez déjà Casey et Boston Manor, ça ira pour commencer !