We Will Punk You! | Mike Shinoda – Post Traumatic
629
post-template-default,single,single-post,postid-629,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-theme-ver-14.5,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive

Mike Shinoda – Post Traumatic

Près d’un an après la disparition de Chester Bennington, le lead singer du groupe Linkin Park, nous retrouvons son acolyte et meilleur ami Mike Shinoda pour la sortie de son projet solo intitulé Post Traumatic. Cet album a été le moyen pour Mike de faire son deuil, parlant notamment de la perte de son ami mais aussi son état mental, Post Traumatic est rempli d’émotions et de vérité brute.

A l’écoute de l’album, certains morceaux ont retenu notre attention.

Dès le départ on commence avec une chanson courte mais très forte qui nous met directement dans l’ambiance : Place to Start. Sa particularité est qu’elle termine par des messages vocaux laissés par des proches après le décès de Chester. Elle retrace les pensées que Mike a pu avoir durant cette période.
Cette dernière ainsi que les deux suivantes (Over Again et Watching As I Fall) peuvent vous paraitre familières. En effet, elles sont déjà sorties dans un EP du même nom que l’album le 25 janvier dernier. Des vidéos ont été spécialement tournées pour chacune d’entre elles (à retrouver sur la chaine YouTube de Mike Shinoda). Son but était de vivre « dans le moment » ce qui explique la manière dont il les a filmées.

Cependant, au fur et à mesure, on aperçoit une gradation. Ce qui partait d’une ambiance très sombre et profonde commence à s’alléger et transmet finalement une atmosphère plus positive, plus réparatrice. Crossing A Line en est d’ailleurs le tournant. Deuxième single de l’album, ce morceau représente le moment où Mike arrive à « revivre » après la perte de son ami, le moment où il se permet de pouvoir s’amuser de nouveau, c’est le bol d’air frais dont il avait besoin. Cette chanson nous raconte justement cela, cette ligne qu’il franchira, ce projet solo qu’il réalisera ; ce sera sa façon à lui de faire son deuil (nous pouvons retrouver ses explications dans la vidéo pour le site Genius). Non seulement il sera personnel au niveau émotionnel mais il le sera aussi au niveau musical, Mike va travailler seul sur tout son album, que ce soit la production, les paroles ou aussi les clips et une partie de la promo.

Ce qui nous amène à parler de son dernier single en date : Ghosts. Afin de le promouvoir Mike va mettre en place une mise en scène où une chaussette, Boris, prend en possession ses réseaux sociaux. Il a créé ce qu’on appelle un bot sur Facebook/Messenger. Ce dernier mettait en scène Boris et envoyait des messages sur l’avancée du clip jusqu’à sa mise en ligne. Cette vidéo a une grande importance car elle est la représentation de la liberté qu’a pu récupérer Mike. Il s’est ainsi permis de pouvoir s’amuser à nouveau, ce qui explique les marionnettes/chaussettes. Amusement qu’on retrouve également dans I.O.U. ; ses proches l’ont d’ailleurs remarqué et ont noté qu’à ce moment-là Mike allait mieux.

Dans l’ensemble nous retrouvons Mike comme on le connait, vrai et passionné. Chaque détail a son importance, chaque détail a une connotation personnelle, chaque détail a une histoire. L’album peut être comparé à un livre, plus on avance dans celui-ci, plus on en apprend sur le personnage et sur son histoire. Note aussi au fait que lors de ses featurings, les artistes ont été choisis sur leur expérience, pour qu’ils puissent comprendre ce qu’ils chantent, que ce soit une partie qui ne soit pas laissée au hasard. Comme dit plus haut, tout a une histoire. Et nous faisons partie de celle de Mike.

(coup de cœur de la rédac’ pour world’s on fire)

Maud Simon
contact9@wewillpunkyou.com