We Will Punk You! | Live at Leeds festival
2543
post-template-default,single,single-post,postid-2543,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-theme-ver-17.2,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.6,vc_responsive,elementor-default

Live at Leeds festival

Une journée entière de concert dans le nord de l’Angleterre avec une programmation indie, pop, rock, et alternative, pour que chacun y trouve son bonheur. Quand on a vu la programmation c’est assez rapidement que l’on a pris nos places ne voulant pas rater ça. Alors, après quelques heures de bus et 20 minutes de marche pour récupérer les bracelets, nous nous sommes retrouvés à notre premier concert de la journée.

Eve Belle

Dans le petit bar Nation of Shopekeepers c’est la chanteuse irlandaise à la voix douce qui nous permet d’entamer cette journée de concerts. L’harmonie de sa voix et celle de son pianiste nous donneraient presque des frissons. Des chansons féministes ? Oui un peu, en tout cas une « chanson sur les hommes dans les fumoirs quand tu veux juste être seule ». Une jolie découverte !  

Sam Tompkins

Sam est probablement la plus belle découverte de cette journée, une énergie sans pareil malgré un set court et une petite scène qu’il communique facilement aux gens présents. Un set de 30 minutes qui se finit dans la douceur de sa chanson Follow Suit. Après avoir raconté l’histoire de cette chanson, son meilleur ami qui s’est suicidé et l’incompréhension qu’il a vécu, il termine par « c’est une chanson profonde, si elle vous rend triste, bah c’est la vie ».

Sam Fender 

Lorsqu’on arrive 20 minutes en avance et qu’on voit la foule qui attend déjà devant l’O2 c’est un peu l’angoisse, va-t-on pouvoir rentrer ? Mais la queue avance vite, on est rapidement dans la salle, et quelques minutes plus tard le concert commence. L’anglais du nord arrivera toujours à nous surprendre, une setlist pleine de vie pour un public motivé, un début de mosh pit a même pointé le bout de son nez durant Spice. Et c’est durant les premières notes de Hypersonic Missiles que le public est totalement conquis. Heureux d’être de retour dans le Yorkshire, Sam Fender entonnera même Morning Glory d’Oasis pour le plaisir de la foule.

APRE

De retour dans le petit bar, Nation of Shopekeepers, on retrouve le duo APRE. Après un micro qui ne fonctionne pas, ils recommencent la première chanson et emballent tout le monde. Des musiques entraînantes, une complicité entre eux et avec le public, c’est un concert agréable et réussi. Un groupe à garder à l’œil pour le futur.

Tom Grennan

C’est dans une salle excentrée et bondée qu’on rejoint Tom Grennan, petit chouchou des anglais. Le sol colle, il fait très chaud, il y peu de place mais l’ambiance est là ! De son hit Found What I’ve Been Looking For à d’autres moins « connus » comme Little by Little Love le public le suit.

Un festival très bien organisé malgré quelques salles un peu trop éloignées. Le seul problème, trop d’artistes à voir en même temps que d’autres mais c’est le jeu en festival ! Est-ce qu’on recommande d’y aller ? Oui ! Ainsi que d’écouter les artistes cités dans cet article mais pas que !

Les groupes présents qu’on n’a pas pu voir mais qu’on aurait aimé voir :

  • Cassia
  • Declan Welsh & The Decadent West (présent au Oberkamps Music Festival)
  • Easy life
  • Sophie and the Giants
  • Sports Team
  • Sundara Karma
Alix Bailleau
Alix Bailleau
alix.bailleau@gmail.com

La basic white girl fan de pop (Bastian Baker, Don't Look Back In Anger, Midnight Memories)