PVRIS + Joywave à la Machine du Moulin Rouge
4079
post-template-default,single,single-post,postid-4079,single-format-standard,bridge-core-2.0.6,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-theme-ver-21.2,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive

PVRIS + Joywave à la Machine du Moulin Rouge

La Machine du Moulin Rouge a accueilli le 24 février deux groupes américains : PVRIS et Joywave en première partie. We Will Punk You! était présent, on vous raconte la soirée.

Joywave

Joywave prend la scène d’une Machinerie du Moulin Rouge déjà bien remplie. Le groupe originaire de Rochester, New York joue une troisième fois à Paris, suite à des passages aux Étoiles en 2014 et au Social Club en 2015. Le groupe est actuellement en train d’acquérir plus de visibilité aux Etats-Unis, ce qui a été renforcé par deux tournées nord-américaines en tant que première partie de Thirty Seconds To Mars en été 2018 lors de leur Monolith Tour, ou encore en compagnie du groupe britannique Bastille en automne dernier.

Les membres de Joywave, portant un uniforme blanc, jouent huit de leurs titres pour échauffer le public, dont trois de leur premier album, How Do You Feel Now? et quatre singles dont leur dernier, Half Your Age. Dans un premier temps, la voix du vocaliste Daniel Armbruster se noie un peu dans la musique mais ceci s’améliore au fur et à mesure. On retient notamment leurs titres Obsession et Destruction.

Daniel parle souvent avec le public, il rappelle que le prochain album de Joywave, Possession sortira le 13 mars prochain. Il mentionne aussi anecdotiquement qu’il a collaboré avec Pvris pour l’écriture de Death of Me et que ce serait alors pendant ces séances qu’il aurait dit à Lynn, chanteuse du groupe PvrisLynn, t’es célèbre en Europe, non ?” “Un peu.” “Est-ce que la prochaine fois nous pourrons venir avec toi ?”. Les voici donc accompagner Pvris dans cette tournée européenne.

Le public écoute attentivement le groupe qui finit son set avec la musique Tongues, qui a fait partie de la bande-son du jeu FIFA 15. Joywave quitte la scène sous les applaudissements du public, qui se prépare pour voir Pvris, tête d’affiche du soir.

Joywave, La Machine du Moulin Rouge, Paris – 24 février 2020 / © Candice Bachelot

Pvris

C’est enfin à 20h45 que prend la scène Pvris, le public est au rendez-vous dès la première chanson, What’s Wrong, avec un accueil fort et chaleureux. Même si le concert n’affiche pas complet, on ne peut pas se plaindre du public qui danse et chante en continu. Le groupe profite de cette énergie parisienne pour donner de son mieux sur scène.

La troisième chanson du set, St Patrick, enflamme le public et même ceux qui ne connaissent pas le groupe ou les paroles se retrouvent à danser et participer dans une très belle ambiance.

Lynn Gunn (Pvris), La Machine du Moulin Rouge, Paris – 24 février 2020 / © Candice Bachelot

C’est la septième visite à Paris du trio originaire du Massachusetts et un deuxième passage à la Machine du Moulin Rouge, scène qu’ils avaient découvert en 2016. Le dernier concert à Paris date du mois d’août dernier, au Nouveau Casino. Entre temps, Pvris a sorti un EP, Hallucinations. Malgré leurs fréquents passages à Paris, un sondage de la vocaliste, Lynn Gunn, révèle qu’une bonne moitié du public découvre le groupe en live, dont moi même.

L’énergie du groupe est captivante, c’est donc une merveilleuse atmosphère qui se crée au sein de la Machine du Moulin Rouge. Lynn Gunn jongle parfaitement le chant avec la guitare, le piano, mais encore la batterie, puisqu’elle rejoint le batteur du groupe pour la fin de Half. Le trio joue à égalité des musiques issues de leurs deux albums, White Noise (2014) et All We Know of Heaven, All We Need of Hell (2016), et trois titres de leur EP Hallucinations (2019).

Brian Macdonald (Pvris), La Machine du Moulin Rouge, Paris – 24 février 2020 / © Candice Bachelot

Pour Holy, les fans passent un drapeau LGBT à la vocaliste, comme c’est habituel dans les concerts de Pvris. Elle le pose sur le pied de son micro pour la durée de cette chanson. Leur morceau You and I est ensuite dédié aux fans. Lynn n’hésite pas à remercier son auditoire avec des “Je t’aime Paris”. Tant le groupe comme les fans semblent ravis de cette belle performance et cette extraordinaire connexion qui s’établit entre les musiciens sur scène et leur public.

Pvris quitte la scène après Old Wounds, issue de leur nouveau EP Hallucinations et que le public parisien a donc la chance de découvrir en live ce soir. Mise à part cette musique, le reste des titres joués pendant cette tournée sont les mêmes que ceux auxquels les parisiens avaient eu droit en août 2019.

Les fans rappellent le groupe avec des chants et applaudissements sans cesse. Ainsi, les musiciens retournent sur la scène de la Machinerie sous la musique Death of Me. Lynn décide alors de se baigner dans la foule et le public émerveillé l’accompagne en chants et en danse.

Pvris, La Machine du Moulin Rouge, Paris – 24 février 2020 / © Candice Bachelot

Finalement, c’est le morceau mythique My House qui achève le set. Le public se joint au groupe en sautant et dansant une dernière fois avant que Pvris ne quitte définitivement la scène sous les applaudissements d’un public ravi.

Pour quelqu’un qui découvrait le show du groupe, celle-ci fut une extraordinaire soirée d’introduction. Le public sort avec un grand sourire de la salle, on peut dire que ce deuxième passage à la Machine du Moulin Rouge a été un succès pour Pvris et on se réjouit déjà de leur prochain passage dans la ville qui a inspiré leur nom.

Setlist: What’s Wrong, Smoke, St. Patrick, Half, Mirrors, Holy, Heaven, Hallucinations, Anyone Else, You and I, Winter, Old Wounds, Death Of Me, My House

Tags:
,
Ana Sanchez
Ana Sanchez
anamasan94@gmail.com

Colombienne à Paris. Si vous voyez une fille qui est à fond sur sa musique dans le métro, c’est moi ! ❤️ The Killers & Walk The Moon